AC : Utilisation de l'argent colloïdal avec un nébuliseur sonique nasal

Donc, comme je disais dans mon message précédent, j’ai demandé à mon médecin traitant de me prescrire la possibilité de louer un « Aerosol Sonique Atomisor » avec un nébuliseur sonique pour faire des inhalations. En effet, en dehors de mes allergies dont je vous ai parlées, j’ai également une toux parfois grasse parfois sèche de façon chronique. Bon, vous allez me dire que je suis déglingué de partout, c’est possible mais bon, c’est une bagnole un peu rouillée qui a une quarantaine d’années, elle a besoin de décrassage, de graisse, de révision avant qu’elle parte à la casse, en tout cas j’espère que c’est juste une révision. Bien évidemment, toutes ces petites allergies, toux etc. ne sont pas dues à l’amiante qui faisait partie intégrante des édifices universitaires que j’ai fréquentés pendant des années dans les facs parisiennes, ni à cause des fumées de Tchernobyl qui se sont arrêtées net aux frontières du Rhin, ni à cause des cochonneries chimiques dans l’air que nous respirons. Toujours est-il que j’ai parlé à mon médecin et on y travaille. Il m’a donc prescrit l’appareil, je lui ai dit que c’était pour mettre de l’argent colloïdal et de faire des inhalations, j’ai lu dans la documentation que les gouttelettes vont se loger sur les alvéoles des poumons et c’est très bon pour les poumons. Donc, depuis le 11 novembre, je fais des séances de nébuliseur, bon je n’ai pas vu de différences majeures. Par contre j’ai découvert quelque chose de génial, le tuyau du nébuliseur, je le rapproche de mes yeux pour vaporiser mes yeux de vapeurs et c’est beaucoup plus efficace que les gouttes de la solution A.C. que je mettais dans mes yeux (j’ai l’impression que seul l’imagination peut limiter les possibilités d’utilisation de l’A.C.), je trouve que la vapeur de gouttelettes est plus efficace. Une de mes filles avait un aphte dans sa bouche et je lui ai fait faire une petite séance (5 minutes) de nébuliseur, elle a mis le tuyau dans sa bouche directement et dirigé vers l’endroit dans sa bouche où son aphte était présent, le lendemain, elle m’a confirmé qu’elle ne ressentait rien, maintenant était ce la fin, en tout cas, avant l’application, elle se plaignait toujours. Avant cette expérience, je leur faisais des lavements ou des bains de bouche avec la solution lorsqu’ils se plaignaient d’un aphte, mais les résultats étaient mitigés. C’est quelque chose que je vais retenter lors de l’apparition d’un aphte. La même application, ainsi que du coton imbibé d’A.C. a permis d’atténuer des démangeaisons sur une partie du corps. Je vous avoue que jusqu’ici, ce ne sont que des témoignages que j’ai lus dans le bouquin de Frank Goldman ou sur des sites sur Internet qui m’ont donnés envie d’expérimenter, mais personnellement j’avance un peu en découvrant les capacités de guérisons de cette solution. A suivre …


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Ce contenu a été publié dans Témoignages, Traitements, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.