AC : Comment l’électrolyse produit des particules d’argent dans la fabrication de l’argent colloïdal

Lors de l’électrolyse*, deux électrodes d’argent sont placées dans l’eau déionisée ou distillée à une petite distance l’une de l’autre. Dans le cas de la méthode LVDC, les électrodes sont reliées à une source de basse tension en courant continu (9-30 VDC). L’électrode reliée à la borne positive (+) est appelée l’anode, l’électrode reliée à la borne négative (-) est appelée la cathode.

Lorsque le courant électrique passe par les électrodes d’argent, certains atomes d’argent au contact de l’eau vont perdre un électron, l’atome (Ag) devient un cation (Ag+). L’argent métallique n’est pas soluble dans l’eau, alors que les ions d’argent le sont. Les ions d’argent dissouts dans l’eau forment une solution d’argent ionique. C’est le procédé d’électrolyse.

Avec le procédé d’électrolyse, une partie des ions à proximité de l’anode prend un électron du courant qui traverse et repasse de l’état d’un ion à l’état d’un atome.

Ces atomes sont attirés par d’autres atomes semblables par la force d’attraction de Van der Waals et forment ainsi de petites particules métalliques. C’est de cette façon que des ions et des particules sont produits par le procédé d’électrolyse.

Typiquement 90% de l’argent qui quitte l’anode reste dans la forme ionique tandis qu’environ 10% se combine avec des électrons pour former des atomes d’argent et donc des particules.

En outre, un ion d’argent n’est pas un groupe d’atomes, mais un seul atome d’argent qui manque un électron unique. Les ions d’argent sont dispersés dans la solution grâce à leur charge ionique (positive) qui provoque la répulsion mutuelle. Les particules d’argent n’ont pas de charge positive, ils ont une charge négative qui n’est pas due à une charge ionique (gain d’un électron), ils ont ce qu’on appelle un potentiel zêta (le  potentiel zêta représente la charge que la particule acquiert grâce aux ions qui l’entourent quand elle est en solution) qui agit comme si la particule avait une charge négative.

A suivre …

* Source internet, essentiellement celle ci http://www.silver-colloids.com


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Cet article a été posté dans Fabrication avec les mots clés , , , , . Marquez le lien.

Les commentaires sont fermés.